Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 septembre 2007 6 29 /09 /septembre /2007 05:12
les-saints-archanges.jpgCatéchisme

I. Les Anges

L’existence des anges – une vérité de foi

328 L’existence des êtres spirituels, non corporels, que l’Écriture Sainte nomme habituellement anges, est une vérité de foi. Le témoignage de l’Écriture est aussi net que l’unanimité de la Tradition.

Qui sont-ils ?

329 S. Augustin dit à leur sujet : " ‘Ange’ désigne la fonction, non pas la nature. Tu demandes comment s’appelle cette nature ? – Esprit. Tu demandes la fonction ? – Ange ; d’après ce qu’il est, c’est un esprit, d’après ce qu’il fait, c’est un ange " (Psal. 103, 1, 15). De tout leur être, les anges sont serviteurs et messagers de Dieu. Parce qu’ils contemplent " constamment la face de mon Père qui est aux cieux " (Mt 18, 10), ils sont " les ouvriers de sa parole, attentifs au son de sa parole " (Ps 103, 20).

330 En tant que créatures purement spirituelles, ils ont intelligence et volonté : ils sont des créatures personnelles (cf. Pie XII : DS 3801) et immortelles (cf. Lc 20, 36). Ils dépassent en perfection toutes les créatures visibles. L’éclat de leur gloire en témoigne (cf. Dn 10, 9-12).

Le Christ " avec tous ses anges "

331 Le Christ est le centre du monde angélique. Ce sont ses anges à Lui : " Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire avec tous ses anges ... " (Mt 25, 31). Ils sont à Lui parce que créés par et pour lui : " Car c’est en lui qu’ont été créées toutes choses, dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles : trônes, seigneuries, principautés, puissances ; tout a été créé par lui et pour lui " (Col 1, 16). Ils sont à Lui plus encore parce qu’Il les a faits messagers de son dessein de salut : " Est-ce que tous ne sont pas des esprits chargés d’un ministère, envoyés en service pour ceux qui doivent hériter le salut ? " (He 1, 14).

332 Ils sont là, dès la création (cf. Jb 38, 7, où les anges sont appelés " fils de Dieu ") et tout au long de l’histoire du salut, annonçant de loin ou de près ce salut et servant le dessein divin de sa réalisation : ils ferment le paradis terrestre (cf. Gn 3, 24), protègent Lot (cf. Gn 19), sauvent Agar et son enfant (cf. Gn 21, 17), arrêtent la main d’Abraham (cf. Gn 22, 11), la loi est communiquée par leur ministère (cf. Ac 7, 53), ils conduisent le Peuple de Dieu (cf. Ex 23, 20-23), ils annoncent naissances (cf. Jg 13) et vocations (cf. Jg 6, 11-24 ; Is 6, 6), ils assistent les prophètes (cf. 1 R 19, 5), pour ne citer que quelques exemples. Enfin, c’est l’ange Gabriel qui annonce la naissance du Précurseur et celle de Jésus lui-même (cf. Lc 1, 11. 26).

333 De l’Incarnation à l’Ascension, la vie du Verbe incarné est entourée de l’adoration et du service des anges. Lorsque Dieu " introduit le Premier-né dans le monde, il dit : ‘Que tous les anges de Dieu l’adorent’ " (He 1, 6). Leur chant de louange à la naissance du Christ n’a cessé de résonner dans la louange de l’Église : " Gloire à Dieu ... " (Lc 2, 14). Ils protègent l’enfance de Jésus (cf. Mt 1, 20 ; 2, 13. 19), servent Jésus au désert (cf. Mc 1, 12 ; Mt 4, 11), le réconfortent dans l’agonie (cf. Lc 22, 43), alors qu’il aurait pu être sauvé par eux de la main des ennemis (cf. Mt 26, 53) comme jadis Israël (cf. 2 M 10, 29-30 ; 11, 8). Ce sont encore les anges qui " évangélisent " (Lc 2, 10) en annonçant la Bonne Nouvelle de l’Incarnation (cf. Lc 2, 8-14), et de la Résurrection (cf. Mc 16, 5-7) du Christ. Ils seront là au retour du Christ qu’ils annoncent (cf. Ac 1, 10-11), au service de son jugement (cf. Mt 13, 41 ; 24, 31 ; Lc 12, 8-9).

Les anges dans la vie de l’Église

334 D’ici là toute la vie de l’Église bénéficie de l’aide mystérieuse et puissante des anges (cf. Ac 5, 18-20 ; 8, 26-29 ; 10, 3-8 ; 12, 6-11 ; 27, 23-25).

335 Dans sa liturgie, l’Église se joint aux anges pour adorer le Dieu trois fois saint ; elle invoque leur assistance (ainsi dans In Paradisum deducant te angeli... de la Liturgie des défunts [OEx 50], ou encore dans l’" Hymne chérubinique " de la Liturgie byzantine [(Liturgie de S. Jean Chrysostome]), elle fête plus particulièrement la mémoire de certains anges (S. Michel, S. Gabriel, S. Raphaël, les anges gardiens).

336 Du début (de l’existence) (cf. Mt 18, 10) au trépas (cf. Lc 16, 22), la vie humaine est entourée de leur garde (cf. Ps 34, 8 ; 91, 10-13) et de leur intercession (cf. Jb 33, 23-24 ; Za 1, 12 ; Tb 12, 12). " Chaque fidèle a à ses côtés un ange comme protecteur et pasteur pour le conduire à la vie " (S. Basile, Eun. 3, 1 : PG 29, 656B). Dès ici-bas, la vie chrétienne participe, dans la foi, à la société bienheureuse des anges et des hommes, unis en Dieu.
Repost 0
Published by AEM - dans Catéchisme
commenter cet article
29 septembre 2007 6 29 /09 /septembre /2007 05:02
images.jpg
O prince invincible, gardien fidèle de l'Eglise de Dieu et des âmes justes, vous qui, animé d'une si grande charité et d'un si grand zèle, avez livré tant de batailles et accompli d'entreprises, non pour vous acquérir à vous-même renommée et réputation comme le font les capitaines de ce monde, mais pour accroître et défendre la gloire et l'honneur que nous devons tous à notre Dieu en même temps que pour satisfaire au désir que vous aviez du salut des hommes, venez, je vous en prie, au secours de mon âme qui est attaquée continuellement et mise en danger par ses ennemis : la chair, le monde et le démon. Vous avez conduit jadis le peuple d'Israël dans le désert, veuillez aussi être mon guide et mon compagnon dans le désert de ce monde, jusqu'à ce que vous m'ayez conduit hors de tout danger dans la terre des vivants, dans cette bienheureuse patrie d'où nous sommes tous exilés.
Repost 0
Published by AEM
commenter cet article
28 septembre 2007 5 28 /09 /septembre /2007 20:19

Chers frères et sœurs,

Ce matin, j'ai rendu visite au diocèse de Velletri, dont j'ai été Cardinal titulaire pendant plusieurs années. Ce fut une rencontre familiale, qui m'a permis de revivre des moments du passé riches d'expériences spirituelles et pastorales. Au cours de la célébration eucharistique solennelle, en commentant les textes liturgiques, j'ai pu m'arrêter pour réfléchir sur le juste usage des biens terrestres, un thème que lors de ces derniers dimanches, l'évangéliste Luc a reproposé à notre attention de différentes façons. En racontant la parabole d'un intendant malhonnête, mais très astucieux, le Christ enseigne à ses disciples quelle est la meilleure façon d'utiliser l'argent et les richesses matérielles, c'est-à-dire les partager avec les pauvres en se procurant ainsi leur amitié, en vue du Royaume des Cieux. "Faites-vous des amis avec l'Argent trompeur - dit Jésus -, afin que, le jour où il ne sera plus là, ces amis vous accueillent dans les demeures éternelles" (Lc 16, 9). L'argent n'est pas "trompeur" en soi, mais plus que tout autre chose, il peut enfermer l'homme dans un égoïsme aveugle. Il s'agit donc d'opérer une sorte de "conversion" des biens économiques:  au lieu de les utiliser seulement pour l'intérêt personnel, il convient de penser aux besoins des pauvres, en imitant le Christ lui-même, lui qui, écrit saint Paul, "pour vous s'est fait pauvre, de riche qu'il était, afin de vous enrichir par sa pauvreté" (2 Co 8, 9). Cela semble un paradoxe:  le Christ ne nous a pas enrichis par sa richesse, mais par sa pauvreté, c'est-à-dire par son amour qui l'a poussé à se donner à nous totalement.

Ici pourrait s'ouvrir un champ de réflexion vaste et complexe, sur le thème de la richesse et de la pauvreté, à l'échelle mondiale également, où deux logiques économiques s'affrontent:  la logique du profit et celle de la distribution équitable des biens, qui ne sont pas en contradiction l'une avec l'autre, à condition que leur rapport soit bien ordonné. La doctrine sociale catholique a toujours soutenu que la distribution équitable des biens est prioritaire. Le profit est naturellement légitime, et dans une juste mesure, nécessaire au développement économique. Jean-Paul II a écrit dans son Encyclique Centesimus annus:  "L'économie d'entreprise moderne comporte des aspects positifs, dont la racine est la liberté de la personne, qui s'exprime dans le domaine économique comme dans tant d'autres domaines" (n. 32). Cependant, ajoute-t-il, le capitalisme ne doit pas être considéré comme l'unique modèle valide d'organisation économique (cf. ibid., n. 35). L'urgence de la faim et l'urgence écologique dénoncent avec une évidence croissante que la logique du profit, lorsqu'elle prévaut, augmente la disproportion entre les riches et les pauvres, et la ruineuse exploitation de la planète. Lorsque, au contraire, prévaut la logique du partage et de la solidarité, il est possible de corriger la route et de l'orienter vers un développement équitable et durable.

Que la Très Sainte Vierge Marie qui proclame dans le Magnificat que le Seigneur "comble de bien les affamés, renvoie les riches les mains vides" (Lc 1, 53), aide les chrétiens à user des biens terrestres avec une sagesse évangélique - c'est-à-dire avec une solidarité généreuse -, et qu'elle inspire aux gouvernants et aux économistes des stratégies clairvoyantes qui favorisent le progrès authentique de tous les peuples.

Repost 0
28 septembre 2007 5 28 /09 /septembre /2007 12:52

C'est du vendredi soir 19 octobre au dimanche 21 octobre
 à ANGERS

S’initier à la pensée sociale de l’Eglise et découvrir le trésor caché au cœur des Evangiles, tels sont les objectifs de la session proposée aux jeunes par le service pour les questions familiales et sociales de la Conférence des évêques de France, les 20 et 21 octobre prochains.

Deux jours pour apprendre à découvrir la pensée sociale de l’Eglise et comprendre, concrètement, comment elle éclaire les questions posées à la société… c’est la proposition faite aux jeunes de 20 à 30 ans et plus.

Repost 0
Published by AEM
commenter cet article
27 septembre 2007 4 27 /09 /septembre /2007 04:45
Être amis/ Avoir des amis,

quel sens pour la vie?


cette soirée rencontre sera l'occasion aussi d'un échange avec des témoins

suivi d'un... verre de l'amitié




rendez -vous place Résidence Etudiante du Pré, 2 place du Pré 72 Le Mans


Repost 0
Published by AEM
commenter cet article
15 septembre 2007 6 15 /09 /septembre /2007 12:01
basile-moreau.jpgSamedi 15
XXIV
Dimanche "per annum"
16h00, Le Mans (France), Centre Antarès
Béatification du Serviteur de Dieu:
- Basile-Antoine Marie Moreau







Messe de béatification du serviteur de Dieu Basile-Antoine-Marie Moreau, prêtre, fondateur de la Congrégation de Sainte-Croix.

Célébration présidée par Mgr Jacques Faivre, évêque du Mans, et diffusée en direct de Centre Antarès, au Mans.

Légat du Saint-Père Benoît XVI : Cardinal José Saraiva Martins, Préfet de la Congrégation pour la cause des Saints.

Commentaires : Philippine de Saint Pierre.

KTO est disponible sur le satellite (Canalsat, et en clair sur le satellite Astra), la TV par ADSL (Free, Alice, Orange…), et  le câble (Numéricâble…).

La cérémonie sera également diffusée en direct sur le site Internet de KTO www.ktotv.com

Voici le lien vers la vidéo :

 http://www.ktotv.com/video_data.php3?numero=1781

A voir également le dossier spécial de CEF :

http://www.cef.fr/catho/actus/dossiers/2007/beatification/basile_moreau.php
Repost 0
Published by AEM
commenter cet article
14 septembre 2007 5 14 /09 /septembre /2007 06:38

"Heureuse croix où pèse la rançon du monde, par qui l’enfer a tremblé en son empire. Heureuse es-tu de porter ce fruit de vie et les peuples rassemblés applaudissent ton triomphe. Salut, sainte croix ! Salut notre unique espérance… La vie a enduré la mort et la mort a rendu la vie."

(Hymne liturgique "Vexilla Regis")

croix-glorieuse-170.jpg
Repost 0
Published by padrehmc
commenter cet article
13 septembre 2007 4 13 /09 /septembre /2007 07:33
 
      Soirée de rentrée


jeudi 20 septembre 2007

à partir de 19h00

messe à 19h00
repas à 20h00


30 rue Ducré (rue qui prend sur la place de l'église Notre-Dame-du-Pré)

pour tous renseignements
aumonerieetudiant@free.fr
06 16 5756 57


Repost 0
Published by AEM
commenter cet article
13 septembre 2007 4 13 /09 /septembre /2007 06:58
Jean-chrysostome.jpg

Ce 13 septembre, l'Eglise fête la mémoire de Saint Jean Chrysostome, évêque et docteur de l'Eglise. Le patriarche de Constantinople Jean 1er (349-407) a reçu ce nom de Chrysostome ( Bouche d'or) en raison de ses dons exceptionnels d'orateur. Il fut formé en Syrie à la rude discipline des moines. Il fut avant tout un témoin intrépide de l'Evangile, le défenseur des pauvres face au luxe insolent des riches.C'est pour celà qu'il mourut en exil.



voici un extrait d'une homélie XVIII tirée du Commentaire de l'Evangile selon Saint Matthieu.


Mais vous dites qu’on vous a cruellement offensé. L’avez-vous été autant que votre Seigneur? Avez-vous été comme lui chargé de chaînes, battu de verges, outragé de soufflets, couvert de crachats par les derniers de tous les hommes, condamné à la mort, et à la mort la plus cruelle et par des personnes qui vous avaient des obligations infinies? Si votre frère vous a beaucoup offensé, efforcez-vous de lui faire plus de bien, afin de rendre votre couronne plus illustre, et de délivrer votre frère du profond assoupissement où vous le voyez. Plus les frénétiques frappent les médecins, et plus ceux-ci les plaignent, plus ils s’appliquent à les guérir parce qu’ils savent que cet outrage n’est qu’un effet de la violence de la maladie. Imitez cette conduite à l’égard de vos ennemis, et traitez ainsi ceux qui vous outragent. Ces personnes sont vraiment malades. Elles souffrent une véritable violence. Délivrez-les donc de cette langueur mortelle. Aidez-les à vaincre leur passion, et à chasser d’eux ce démon cruel de la colère et de la fureu
Repost 0
Published by padrehmc
commenter cet article